DIRECT. Loi Travail : Manuel Valls veut donner "plus de souplesse aux entreprises, et plus de droits aux salariés"

Le Premier ministre, Manuel Valls, et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, le 3 février 2016 à Matignon.
Le Premier ministre, Manuel Valls, et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, le 3 février 2016 à Matignon. (MAXPPP)

Les syndicats maintiennent la pression au sujet du texte, mais le leader de FO ne rencontrera pas Myriam El Khomri, victime d'un "petit malaise".

Journée capitale pour le projet de réforme du Code du travail. Au lendemain de l'annonce du report de la présentation du texte en Conseil des ministres, Manuel Valls et le gouvernement devront défendre cette décision lors des questions au gouvernement. "Rien ne serait pire que l'immobilisme", a défendu François Hollande en marge d'une visite de l'entreprise Showroom Privé, mardi 1er mars.

Myriam El Khomri hospitalisée après un "petit malaise". Victime d'un "accident domestique", selon les termes de François Hollande, la ministre du Travail a annulé tous ses rendez-vous et notamment reporté ses rencontres avec les responsables de Force Ouvrière et de l'Union professionnelle artisanale.

Les syndicats maintiennent la pression. Laurent Berger, numéro un de la CFDT, a répondu à Manuel Valls qui évoquait les "incompréhensions" sur le texte : "Il n'y a pas d'incompréhension mais de vrais désaccords." De son côté, Force Ouvrière continue de demander le retrait du projet : "En 15 jours, on n'a pas le temps de réécrire un texte", estime son leader Jean-Claude Mailly.

Le plan de 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs est lancé. Pour son premier déplacement depuis son retour d'Amérique latine, François Hollande rend visite à l'entreprise de vente en ligne Showroom Privé, où il devrait évoquer ce dispositif.

Vous êtes à nouveau en ligne