Comprenez-vous les revendications du mouvement Nuit debout ?

La police a évacué, lundi matin, la place de la République, à Paris. Une centaine de personne qui participaient au mouvement Nuit debout ont quitté les lieux sans incidents.

Ils ne lâchent rien. Des centaines de personnes ont de nouveau occupé la place de la République, à Paris, dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 avril, dans le cadre du mouvement Nuit debout. Evacués au petit matin par les forces de l'ordre, ces manifestants ont déjà promis de revenir en fin de journée. Depuis onze jours, cette place est devenue l'épicentre d'un mouvement citoyen inédit, lancé au soir du 31 mars pour protester contre le projet de loi Travail "et le monde qui va avec". Un mouvement qui a essaimé dans plus d'une cinquantaine de villes de France, et qui suscite l'embarras des autorités comme de la classe politique.

Le principe ? Des manifestants se retrouvent chaque soir, souvent par milliers, dans une ambiance de kermesse et de forum altermondialiste entre stands, réunions de commissions et "assemblées générales" quotidiennes.

De nombreuses questions ont été soulevées par les incidents qui ont émaillé pour la première fois la Nuit debout de Paris, dans la nuit de samedi à dimanche, lorsque quelques centaines de personnes ont voulu se rendre au domicile du Premier ministre, Manuel Valls. Huit personnes ont été interpellées, et des dégradations ont été déplorées par les autorités.

Comprenez-vous les revendications du mouvement Nuit debout ? Votez réagissez, commentez sur le site.

Comprenez-vous les revendications du mouvement Nuit debout ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage