Aides aux entreprises : Tim en attente des aides de l'État

Voir la vidéo
FRANCE 2

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France reproche à l'État de ne pas avoir tenu sa promesse à l'entreprise Tim qui emploie 350 personnes et qui connaît de graves difficultés.

Xavier Bertrand accuse le gouvernement de ne pas avoir tenu ses promesses à l'entreprise Tim. Le président de la région Hauts-de-France a versé 3,5 millions d'euros à l'industriel du bâtiment en difficulté et le gouvernement refuse de lui payer 2 millions d'euros, comme il s'y était engagé. "Il y a une forme de cynisme de l'État", a-t-il déclaré.

Les discussions sont toujours en cours

L'incertitude inquiète les 350 salariés du fabricant de cabines d'engins de chantier. "Une fois c'est oui, une fois c'est non, on ne sait pas sur quel pied on danse", témoigne l'un d'entre eux. L'entreprise Tim, placée en redressement judiciaire est finalement reprise en septembre 2017 par un industriel d'origine bulgare. Neuf mois plus tard, il menace de claquer la porte notamment, car il attend toujours les aides promises. Mercredi 12 septembre, le directeur général affirme que certains investissements seront gelés. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire justifie sa décision et assume : "le repreneur ne donne pas de garanties sur l'emploi et son plan de charge n'est pas convaincant". Bercy affirme que les discussions sont toujours en cours pour tenter de trouver une issue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne