Stages de survie : une pratique en toute sécurité ?

Les stages de survie se multiplient, aussi bien dans la forêt que dans la montagne.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils s’apprêtent à passer 72 heures en mode survie à Lamotte-Tilly dans l’Aube. Avant de se lancer, les 16 participants du stage passent en revue leur paquetage. Ils vont passer trois jours et deux nuits dans la forêt, avec une liste imposée de matériel. Rien de plus, rien de moins. Subsister, filtrer son eau, trouver sa nourriture… pour beaucoup de ces volontaires pourtant habitués à tester leurs limites, l’expérience est inédite.

“Le but est d’apprendre

C’est vraiment pour la découverte, parce qu’à la base, je suis un citadin. Mais je me demande comment on se débrouille une fois qu'on n'est plus dans notre environnement confortable”, commente un participant. C’est le premier stage de survie qu’organise cette association. Ici, les moniteurs sont pompiers, secouristes ou anciens militaires, pour encadrer une pratique en plein essor en forêt ou en montagne. “Le but est d’apprendre, en ayant toujours un filet de sécurité”, explique un autre participant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne