Prison : quand des détenus suivent une formation de cuisinier

FRANCE 3

Permettre aux détenus de suivre une formation reconnue par le Ministère du Travail au cours de leur peine, c'est le système qui a été mis en place à Marseille (Bouches-du-Rhône). Depuis janvier, ils sont plusieurs à suivre des cours de cuisine dans un restaurant.

Derrière les fourneaux d'un restaurant de Marseille (Bouches-du-Rhône), des cuisiniers un peu particuliers. Ils ne sont pas en liberté et ne sont pas encore diplômés. Et pour cause, il s'agit de détenus, incarcérés pour de courtes peines. Mais l'administration pénitentiaire a validé un système pour favoriser leur réinsertion : travailler la journée, dormir derrière les barreaux le soir. Une formation, menée en janvier en juin, qui doit permettre à ces condamnés par la justice de valider un diplôme de cuisinier.

50% des détenus sans diplôme

"Ils ont eu confiance en nous et on ne les a pas déçus", confie l'un d'entre eux. Certains voient cette peine aménagée comme un véritable tremplin : "Ça m'a permis de remonter tout doucement. Je vais avoir mon diplôme, je vais pouvoir aller travailler, avoir un petit salaire, prendre mon appartement..." Fierté également pour leur formateur, Didier Castel, qui a pu noter leurs progrès au fil des semaines : "Entre le début de la formation et maintenant, ils sont plus consciencieux : ils arrivent à l'heure, ils prennent conscience qu'il faut se réveiller le matin, qu'il faut venir travailler." Une formation comme véritable aubaine. En France, 50% des détenus n'ont pas de diplôme, n'aidant pas à la réinsertion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne