Jour J pour le plan pauvreté d'Emmanuel Macron

France 2

Emmanuel Macron dévoile son plan jeudi 13 septembre pour enrayer la pauvreté en France. Huit milliards d'euros seront consacrés aux différentes mesures sociales.

Premier axe du plan pauvreté annoncé jeudi 13 septembre : prévenir la précarité dès la petite enfance. Plus besoin d'avancer les frais de garde pour les familles modestes quand les enfants sont confiés à des nounous ou des assistantes maternelles. 30 000 places de crèche supplémentaires sont annoncées d'ici la fin du quinquennat et les communes les plus démunies recevront une aide financière. À l'école, dans les établissements en zone prioritaire, un petit-déjeuner sera proposé aux enfants.

Formation obligatoire jusqu'à 18 ans

Il y aura aussi des mesures sur l'accès aux soins ou la gestion du surendettement chez les ménages les plus pauvres. S'ils ne travaillent pas, les jeunes auront l'obligation de se former jusqu'à 18 ans via l'école ou l'apprentissage. Selon l'Élysée, la meilleure manière de lutter contre la pauvreté c'est de travailler. 100 000 personnes supplémentaires devraient d'ici 2022 bénéficier de dispositifs d'accompagnement spécifique comme les chantiers d'insertion. L'ensemble des mesures est annoncé en fin de matinée. Leur coût est connu : huit milliards d'euros sur quatre ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne