Emploi : le filon des ascenseurs

France 2

Les projets d'embauche ont bondi de 14,8% pour 2019, selon une enquête de Pôle emploi. Et le métier d'ascensoriste affiche un besoin de main-d'oeuvre conséquent.

C'est l'élément incontournable est nouvelles constructions. L'année dernière, 12 000 ascenseurs ont été installés dans toute la France. Les entreprises du secteur voient leur activité décoller et recrutent en masse. Comme la société où travaille Sébastien ..., technicien de maintenance d'ascenseur. Payé 2 300 euros brut par mois, il n'a pas eu de mal à trouver du travail. La société dans laquelle il officie compte 85 salariés, et la chef d'entreprise ne compte pas s'arrêter là.

Un travail qui nécessite une formation plus poussée

Au total, ce sont 2 500 à 3 000 postes que les sociétés cherchent à pourvoir cette année. Mais la main-d'oeuvre manque et les formations sont trop peu nombreuses : seulement 15 dans l'Hexagone. Dans ce lycée parisien, 25 élèves sont formés au métier d'ascensoriste, comme Liam Rigard. Un travail de plus en plus tourné vers le numérique, qui nécessite une formation plus poussée. L'autre explication du manque de candidats disponibles sur le marché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne