Réforme de la formation professionnelle : qui y trouvera son compte ?

France 2

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a dévoilé lundi 5 mars les détails de sa réforme de la formation professionnelle.

Plus de formation, un accès plus simple et moins coûteux, c'est l'objectif du gouvernement. Terminé le compte personnel de formation (CPF), calculé en heures ; il se transforme en euros. Les salariés à temps plein et à temps partiel disposeront d'une cagnotte de 500 euros par an et jusqu'à 800 euros pour les salariés les moins qualifiés.

Changement d'organisation

Cette tirelire, alimentée par l'employeur, permet de cumuler jusqu'à 8 000 euros pour les non-diplômés selon Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. Le système est plus lisible selon le gouvernement, mais les salariés eux, sont partagés. Pour les syndicats, opposés à ce nouveau mode de calcul, le compte de formation en euros est défavorable aux salariés. L'organisation de la formation professionnelle est également remise à plat. Terminés les nombreux organismes qui existent aujourd'hui pour gérer les différents secteurs d'activités : dorénavant, une seule structure, gérée par l'État et baptisée France compétences, prendra les rênes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne