VIDEO. Tarak Cherif : "La démocratie tunisienne est irréversible"

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Tarak Cherif, homme d'affaires et président du groupe tunisien Alliance, est venu parler du développement économique de la Tunisie. 

"La Tunisie a un grand potentiel parce qu'il y a toutes les conditions pour la réussite, pas uniquement pour le marché tunisien mais pour la région" explique Tarak Cherif, président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT). "La Tunisie a des particularités, des avantages comme la qualité des ressources humaines. La Tunisie a une position en Afrique et au maghreb qui est très particulière. Celle de la femme notamment". "Le statut de la femme en Tunisie date de 1958, pour le maghreb et le monde musulman c'est un cas unique" rappel Tarak Cherif.

Interrogé sur le succès mitigé de la révolution tunisienne de 2011, l'homme d'affaires souligne : "Personne aujourd'hui ne peut dire que la Tunisie n'est pas une jeune démocratie. Mais comme vous le savez la démocratie c'est pas facile, ça prend beaucoup de temps." 

La question AFP : "Est-ce que la chute du dinar est une bonne nouvelle pour l'économie tunisienne ?"

"Les fondamentaux de la Tunisie ont été touchés parce que nous dépensons beaucoup plus d'argent que nous n'en avons, d'où la nécessite d'une transformation du pays et la révisions des monopoles d'Etat qui sont contre productifs. Libérer le pays, c'est cela qui va dynamiser la création de richesses et d'emplois pour stabiliser cette baisse du dinar" répond Tarak Cherif. 

L'interview s'est achevée sur la chanson "Le café des délices" de Patrick Bruel. 

Vous êtes à nouveau en ligne