Comment faire financer sa création d'entreprise ?

Votre business plan est bouclé, point de départ d'une recherche de financement. C'est le nerf de la guerre, plus ou moins important selon le domaine de création. Une entreprise individuelle nécessitera moins de capitaux qu'une SA industrielle.

L'apport personnel, le financement par les économies

Aménagement du local, acquisition de matériel, de l'équipement informatique, prévision du fonds de roulement, frais d'immatriculation... Avec une création d'entreprise, les besoins financiers sont très variables. Ils doivent souvent être mobilisés rapidement, dans les premiers mois de travail. Commencez par lister vos besoins. Et faites le compte de vos ressources. Tout commence par l'apport personnel. Lui seul peut réussir à déclencher des financements, en inspirant confiance. Il peut s'agir d'un apport en numéraire, mais également en nature - ordinateur, outils, camion... La famille et les amis peuvent être sollicités : à vous de les persuader de votre capacité à gérer une affaire.

Les aides et les subventions, le financement public

Elles sont peu nombreuses et le plus souvent sous la forme d'avances remboursables. Vous pouvez y avoir accès en fonction de votre statut et du lieu d'implantation de l'entreprise.

Le prêt d'honneur sans intérêt, un financement attractif

France Initiative regroupe aujourd'hui 241 plateformes qui couvrent l'ensemble du territoire (métropole et outre-mer). Les plateformes France Initiative peuvent vous aider à renforcer vos fonds propres et à obtenir ainsi un financement bancaire complémentaire. Elle propose également un prêt d'honneur sans intérêt et sans garantie personnelle. L'entreprise publique Oséo attribue, sous conditions, un Prêt à la création d'entreprise (PCE) d'un montant de 2 000  à 7 000 euros, sans caution personnelle ni garantie. 

Ces chômeurs qui créent leur emploi (Reportage de Zohra Hamdane et Jean-Paul Delance / France 3 Picardie).

Pour les demandeurs d'emploi, un financement par l'allègement des charges

L'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) offre une exonération des charges sociales pendant un an. Retrouvez toutes les conditions à remplir pour bénéficier de ce dispositif ainsi que le formulaire de demande d'ACCRE téléchargeable en ligne sur le site de Pôle Emploi. Les chômeurs qui bénéficient du dispositif ACCRE ont droit au maintien pendant 12 mois de leur allocation à taux plein.Depuis 2009, le dispositif Nacre propose aux demandeurs d'emploi un parcours d'accompagnement renforcé d'une durée d'au moins 3 ans. Cet outil prend également la forme d'un prêt à taux zéro, d'un montant compris entre 1 000 ? et 10 000 ?. Et remboursable dans un délai maximum de 5 ans.Les demandeurs d'emploi reconnus travailleurs handicapés peuvent obtenir de l'Agefiph, une aide à la création d'entreprise (y compris sous le statut d'auto-entrepreneur).

Pôle emploi motive pour s'inventer un travail !

Les emprunts bancaires, la source de financement la plus évidente

Les banques sont le principal partenaire d'une entreprise en phase de création. Les convaincre du bien-fondé de votre projet n'est pas une mince affaire. Trois critères à garder en tête : la banque ne finance pas plus de 50% du coût du projet (d'où la nécessité de l'apport) ; le prêt doit être au moins égal à 7 500 euros ; enfin, il faut présenter des garanties. Attention, décrocher un prêt bancaire pour créer son entreprise c'est comme chercher un emploi, c'est un travail à temps plein !

Les prises de participation, le financement tendance

 Vous pouvez vous adresser à des clubs d'investisseurs, telles que les Cigales ou Love Money pour l'emploi, qui pratiquent l'épargne de proximité. Si vous souhaitez consolider et élargir votre socle financier, rapprochez-vous de business angels.Autre solution, les sociétés de capital-risque, qui s'intéressent aux projets à fort retour sur investissement, et les fonds d'amorçages proposé par les "incubateurs d'entreprises".

Coup de pouce pour votre financement : des concours de jeunes créateurs 

Ouverts à tous ou à des publics bien précis - femmes, jeunes, entreprises innovantes... -, il en existe de très nombreux, au niveau national ou local. La médiatisation de ces concours peut vous valoir l'intérêt de votre banquier ! Monter un dossier demande du travail mais peut vous valoir un joli retour sur investissement. 

Pour en savoir plus :

  • Les aides.fr : le site d'information des Chambres de commerce et d'industrie sur les aides aux entreprises.
Vous êtes à nouveau en ligne