Covid-19 : un nouveau coup de pouce de l'État pour aider les entreprises

France 2

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a annoncé que de nouveaux secteurs allaient bénéficier du Fonds de solidarité. 31 activités au total sont concernées comme les loueurs de voitures, des blanchisseries ou encore des fleuristes.

De l'aide et vite, c'était le souhait des fleuristes touchés de plein fouet par la crise sanitaire. Jeudi 8 octobre, chez Laurent Sintes, un fleuriste de Montpellier (Hérault), il y a seulement quelques bouquets à confectionner. L'activité peine à redémarrer. Le secteur de l'événementiel à l'arrêt représente 40% de son chiffre d'affaires. "L'été on a perdu beaucoup de regroupements familiaux, donc on a moins de bouquets à la vente au quotidien", explique-t-il.

L'activité partielle sera prise en charge à 100%

Les quatre salariés de Laurent Sintes sont au chômage partiel et il a pu bénéficier du report de charges. Mais les aides ne suffisent plus. Face à cette situation, le gouvernement élargit les aides pour les fleuristes. Ils pourront de nouveau bénéficier du Fonds de solidarité interrompu en juin, - cela représente jusqu'à 10 000 € par mois -, mais aussi de l'exonération de charges dues pour les premiers mois de l'année. L'activité partielle sera prise en charge à 100%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne