Coronavirus : les travaux publics prennent du retard

France 2

Le secteur des travaux publics a subi une baisse importante de son activité, en raison du coronavirus, note France 2, vendredi 9 octobre.

Dans une petite commune de Bretagne, les travaux place de l'église ont pris quatre mois de retard. Le revêtement se dégrade et devient dangereux pour les piétons. Le maire et ses adjoints, élus le 15 mars, prennent contact seulement maintenant avec un entrepreneur en travaux publics. En raison du confinement et des mesures sanitaires, les procédures ont pris du retard. "On a dû attendre le mois de juillet pour prévoir nos investissements en voirie. Entre le mois de juillet et aujourd'hui, le laps de temps a été court", explique cet élu.

Des chantiers plus longs

Pour l'entreprise de travaux publics, ce décalage aura des effets en cascade. Avec peu d'activité cet été et des chantiers plus longs les prochains mois : "Les chantiers qui vont sortir cet hiver seront moins faciles à réaliser. Si on passe plus de temps sur un chantier, on a moins de temps pour réaliser les autres chantiers", explique un chef d'entreprise. Alors que les perspectives étaient bonnes à l'approche des élections municipales, son entreprise doit se rabattre sur des chantiers privés ou d'autres collectivités. À l'heure du bilan, 2020 risque d'être bien morose : "20% en moins de chiffre d'affaires, principalement des projets qui n'ont pas eu lieu, qui ont été retardés. L'industrie s'est un peu renfermée sur elle même, du fait du confinement et du redémarrage lent", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne