Logement : un nouveau coup de rabot pour les APL ?

France 3

Les aides au logement avaient déjà été rabotées de 5 € en 2017, on apprend qu'elles ne seront pas revalorisées cette année. Un manque à gagner de quelques euros supplémentaires, qui indigne les associations.

Après le coup de rabot de 2017, le gouvernement l'avait promis sur l'antenne de France 3 : "Il n'y aura pas de baisse d'APL". Aucun perdant aux APL, et pourtant, quand on épluche la loi de Finances, article 126, l'indexation au 1er octobre n'est pas appliquée en 2018. En clair, contrairement à d'habitude, les APL ne seront pas revalorisés cette année.

"C'est très injuste"

Pour Léa Pierret, c'est un manque à gagner de 80 € par an : "Même si ça peut ne pas paraitre grand-chose comme ça, sur un budget, quand on est étudiant, ça pèse". 6 millions de foyers bénéficient de l'APL. Pour 225 € par mois en moyenne, le manque à gagner sera de 4 €. C'est Manuel Domergue, de la fondation Abbé Pierre, qui a lancé l'alerte : "C'est très injuste parce que les APL servent aux ménages modestes ou très pauvres à se loger". De son côté, le gouvernement a tenté de se justifier par la voix de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires : "Il ne s'agit pas d'une baisse, mais tout simplement d'une non-augmentation". Cette nouvelle polémique sur les APL tombe mal, dans une période où le gouvernement tente de démontrer qu'il ne s'attaque guère aux aides sociales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne