Deux ans après la création d'une agence dédiée, le recouvrement des pensions alimentaires impayées bondit de 36%

Une mère et ses enfants font des courses dans un supermarché. (Illustration). 
Une mère et ses enfants font des courses dans un supermarché. (Illustration).  (DENIS CHARLET / AFP)

Le nombre de pensions alimentaires recouvrés a fortement progressé en 2018. De nombreuses familles monoparentales cependant ne réclament pas les impayés. 

C'est une bonne nouvelle pour les familles monoparentales. Le recouvrement des pensions alimentaires impayées a encore progressé en 2018. Il est en hausse de 36%, selon une information du journal Les Echos, confirmée par Franceinfo. Cette augmentation est liée à la montée en puissance de l'agence de recouvrement créée en 2017.

66 millions d'euros recouvrés

L'Aripa, Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires, n'est pas encore très connue, mais son travail commence à porter ses fruits. L'an dernier, cet organisme public adossé aux Caisses d'allocations familiales, a recouvré près de 66 millions d'euros, contre 48 millions l'année précédente.

Le nombre de procédures a également augmenté avec 37 200 demandes en cours. Cependant, les recours sont souvent tardifs déplore la directrice de l'Aripa, Marie Christine d'Avrincourt. "Les femmes nous saisissent lorsqu'elles ont des arriérés qui sont constitués depuis de nombreux mois, en moyenne entre six mois et un an. Certaines ont aussi des arriérés qui ont plus de 24 mois", explique-t-elle à franceinfo. 

Cette réactivité dans l'action de recouvrement est particulièrement essentielle parce qu'elle évite que l'arriéré soit lourd en montant financier. Vis-à-vis du parent débiteur, ça permet de le retrouver plus rapidement et d'avoir des situations professionnelles ou familiales qui n'ont pas trop changéChristine d'Avrincourtà franceinfo

Les cas de non-recours restent également très nombreux. L'Aripa évalue à 300 000 le nombre de familles monoparentales qui ne réclament pas le montant des pensions alimentaires impayées.

Vous êtes à nouveau en ligne