Carrefour : l'inquiétude des salariés

FRANCE 2

Demain, lundi 5 février, des rassemblements sont prévus devant les enseignes Carrefour à Montreuil (Seine-Saint-Denis), mais aussi à Caen (Calvados). Les syndicats dénoncent le plan de réduction des coûts et de suppression de poste annoncé par la direction. 

Des grèves, des manifestations et des magasins fermés : voilà ce qui attend Carrefour cette semaine. Parmi les salariés les plus inquiets, ceux des 273 magasins menacés de fermeture, comme celui de Gonesse (Val-d'Oise), au nord de Paris, où travaille Christine Fedrigoni. Cette salariée de 50 ans ne sait pas si elle aura encore un travail dans quelques mois. "Je suis une mère de famille avec deux enfants, avec des responsabilités, des crédits à honorer", s'inquiète-t-elle. 

273 magasins mis en vente 

Les 273 magasins qui emploient 2 100 salariés seront tous mis en vente par Carrefour. Ceux qui ne seront pas repris fermeront leurs portes. Problème selon Force ouvrière : ces supermarchés sont trop petits et pas assez rentables pour attirer les repreneurs. Ce dimanche 4 février au soir, Carrefour indique vouloir reclasser la moitié des salariés concernés. En plus des fermetures de magasins, le groupe lance un plan de départs volontaires dans ses sièges, pour supprimer 2 400 postes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne