Banques : le numérique se développe au détriment des emplois

France 3

La Société Générale va supprimer 3 450 emplois dans les trois ans et fermer 300 agences. 370 000 personnes travaillent dans ce secteur, promis à une restructuration gigantesque, conséquence du développement des services en ligne.

La Société Générale accélère sa mutation numérique. Un choix dicté par les changements d'habitude de ses clients, qui ouvrent de plus en plus des comptes dans une banque en ligne. La Société Générale veut devenir une banque totalement digitale. Le plan stratégique présenté ce mardi 28 novembre prévoit que 80% des processus seront automatisés d'ici 2020. Pour remplir une demande de crédit, souscrire à un nouveau produit bancaire, il suffira d'une connexion internet.

Les syndicalistes "inquiets"

Conséquence : 300 agences fermées et 3 450 postes supprimés, beaucoup à la faveur de départs à la retraite, mais cela ne suffit pas à rassurer les syndicats. "Beaucoup d'inquiétudes sur leur devenir, sur leur avenir, ce qu'ils vont faire demain, quels métiers ils vont exercer, et dans quelles conditions. On est inquiet", affirme Monique Motsch, déléguée syndicale CFDT. En France, un quart des emplois bancaires serait menacé par le développement du numérique. Google, Amazon, Facebook ou Apple pourraient bientôt proposer des comptes bancaires en ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne