Égalité salariale : les femmes vont travailler bénévolement à partir de 11h44

France 3

En France, jusqu'à la fin de l'année, les femmes vont travailler pour rien, selon une association féministe. S'il y avait une égalité des salaires, les femmes pourraient s'arrêter de travailler à partir d'aujourd'hui.

Depuis 11h44 ce matin, sachez mesdames que nous travaillons bénévolement. C'est la conséquence des inégalités salariales. Les femmes gagnent 15,8% que les hommes, l'équivalent de 40 jours ouvrés. Le mouvement féministe "Les Glorieuses" a donc décidé d'alerter l'opinion, d'autant que ces inégalités se creusent. "L'idée, c'est vraiment de faire une prise de conscience générale sur la question de l'inégalité salariale. Il est quand même incroyable qu'en France, en 2017, on se doive encore de se battre pour une inégalité entre les femmes et les hommes", explique Rebecca Amsellem, fondatrice des Glorieuses. Des inégalités pourtant pointées dès les années 1950.

L'égalité salariale arrivera en 2234

70 ans plus tard, rien ne semble vraiment avoir changé. L'écart de salaire se situerait même au-delà des 25% selon les critères pris en compte. Le chiffre avancé par les Glorieuses ne serait donc que la partie émergée de l'iceberg, comme l'affirme Séverine Lemière, professeure d'économie, maîtresse de conférence à l'université Paris-Descartes : "Les écarts salariaux entre femmes et hommes sont le résultat de l'ensemble des inégalités professionnelles, à la fois de temps de travail, de métiers occupés, et de valorisation des métiers". Alors, à quand l'égalité salariale hommes/femmes ? Selon le Forum économique mondial, il faudra attendre l'année 2234.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne