Désormais, Uber récolte les données de géolocalisation de ses clients cinq minutes après leur trajet

Dans ses dernières conditions d\'utilisation en date du 24 novembre 2016, l\'application Uber géolocalise ses clients cinq minutes après la fin de la course.
Dans ses dernières conditions d'utilisation en date du 24 novembre 2016, l'application Uber géolocalise ses clients cinq minutes après la fin de la course. (MAXPPP)

Aux Etats-Unis,  une plainte contre Uber a été déposée auprès de l'Autorité de la concurrence.

Uber accompagne ses utilisateurs toujours un peu plus, même lorsqu'ils sont arrivés à bon port. Depuis une dernière mise à jour du service de VTC, le 24 novembre, la société collecte les données de géolocalisation de ses clients pendant le trajet, mais aussi pendant les cinq minutes qui suivent leur arrivée.

Jusqu'à présent, les données de géolocalisation n'étaient accessibles qu'une fois le service ouvert et visible par l'utilisateur, rapporte Le Figaro. Maintenant, ces données seront accessibles même si l'application Uber tourne en arrière-plan sur le smartphone des clients. Ces nouvelles conditions d'utilisation ont fait réagir sur les réseaux sociaux.

"L'application Uber a besoin de connaître ma localisation même quand je n'utilise pas l'application ? Je ne crois pas", s'indigne l'un d'eux. "Au revoir vie privée : Uber commence à collecter les données de localisation", regrette un autre. 

Possible de désactiver le partage de données

Face à ces critiques, Uber se veut rassurant. "Je comprends les questions, mais il s'agit juste d'améliorer l'application. On veut que ça aille plus vite et améliorer les points de prises en charge et de déposes, explique à franceinfo Grégoire Kopp, directeur de la communication d'Uber France. On est transparent et je rappelle qu'il est toujours possible de désactiver la géolocalisation." 

En effet, les clients d'Uber qui ne souhaitent pas partager leurs données peuvent toujours désactiver la fonction. Pour cela, il faut se rendre dans les réglages de son téléphone. Il faut ensuite rentrer manuellement l'adresse à laquelle le VTC doit venir chercher le client.

Quoi qu'il en soit, outre-Atlantique, ces nouvelles conditions d'utilisation sont prises très au sérieux. L'Electronic Privacy Information Center a déposé une plainte contre Uber auprès de l'Autorité de la concurrence américaine, rapporte le site spécialisé Techcrunch (en anglais).

Vous êtes à nouveau en ligne