Des poissonniers du Vieux-Port de Marseille verbalisés pour ne pas avoir affiché le nom de leurs poissons en latin

Le marché du Vieux-Port à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 juin 2017.
Le marché du Vieux-Port à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 juin 2017. (MAXPPP)

Une étiquette doit mentionner le nom scientifique complet du poisson, sa provenance et sa méthode de pêche, selon cette réglementation qui a été mise en place, il y a quatre ans, pour limiter la fraude.

Plusieurs pêcheurs et poissonniers du Vieux-Port de Marseille ont été verbalisés pour ne pas avoir respecté une directive européenne d'affichage, rapporte France Bleu Provence, vendredi 22 juin. Des inspecteurs de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) leur ont infligé des amendes allant de 400 à 1 500 euros pour ne pas avoir affiché le nom de leurs poissons en latin sur leurs étals, alors que c'est obligatoire.

Cette réglementation a été mise en place il y a quatre ans pour limiter les fraudes. Une étiquette doit mentionner le nom scientifique complet du poisson, sa provenance et sa méthode de pêche. "On est à Marseille, alors du provençal je veux bien mais mettre le nom des poissons en latin, c'est ridicule !", déplore Anna, doyenne du port, qui vend du poisson depuis plus de 70 ans.

Un espoir persiste pourtant pour les poissonniers concernés. En effet, lors d'un repas à Rome, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, a évoqué le problème avec Emmanuel Macron. Après un éclat de rire, le chef de l'État aurait assuré que les poissonniers n'auraient pas à payer l'amende.

Vous êtes à nouveau en ligne