Des entrepreneurs croient au retour de la filière textile en France

FRANCE 3

France 3 a rencontré des patrons qui tentent de relancer la filière textile, sinistrée dans l'est de la France.

À Saint-Pouange (Aube), un créateur d'entreprise français fait le pari de lancer une marque de textile 100% coton et surtout, 100% française. "Toutes les marques existantes fabriquaient à l'autre bout du monde, ce qui est en soi incohérent. Être fière d'une région et le véhiculer via un objet textile alors que ça ne fait pas travailler en local, ça n'a pas vraiment de sens", explique Emmanuel Sieger, créateur de Storks. Il a déjà fait fabriquer 6 000 vêtements dans la région, dont une partie chez Chanteclair, rescapée de l'effondrement de la filière textile. Chanteclair exporte une grande partie de sa production, mais avec l'arrivée de ces jeunes créateurs, la tendance pourrait s'inverser. "Aujorud'hui, le volume du chiffre d'affaires que nous faisons avec les jeunes créateurs dépasse les 30%", se réjouit le directeur de l'entreprise.

Des entrepreneurs main dans la main

Non loin de là, à Romilly-sur-Seine, ancienne capitale de la chaussette, un ancien employé de l'entreprise Olympia a relevé le défi de continuer à fabriquer des chaussettes dans ce secteur sinistré. Jean-Paul Ventura a créé sa propre société. Il a commencé avec cinq machines, "on a aujourd'hui 30 machines". Les deux chefs d'entreprises travaillent aujourd'hui ensemble et y croient : ils redonneront des couleurs aux textiles dans l'est de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne