VIDEO. Déficit budgétaire : la règle des 3%, une invention 100% française

France 5

En 1982, François Mitterrand voulait plafonner le déficit français. Il a ainsi décidé que celui-ci ne pourrait pas dépasser les 3%.

En 1982, la situation financière de la France n’est plus tenable. Le déficit budgétaire se creuse. Il pourrait dépasser les 100 milliards de francs. Le président de la République François Mitterrand réagit : il exige alors une règle statistique pour plafonner ce déficit, un chiffre rond et rassurant, mais qui va avoir de lourdes conséquences. Alors pourquoi 3%, et pas 2% ou 1% ?  

A l’origine, rien de plus banal. Dans cet extrait du documentaire La dette, chronique d’une gangrène, réalisé par Joël Calmettes et diffusé mardi 10 novembre, à 20h40 sur France 5, Guy Abeille, chargé de mission à la direction du Budget en 1982, explique comment un soir, il a imaginé ce chiffre de 3% en à peine une heure, et grâce à une simple division.

Un chiffre repris dans le traité de Maastricht 

Cette règle d'or sera reprise dix ans plus tard dans le traité de Maastricht, devenant ainsi, un critère pour pouvoir intégrer la zone euro, comme l'explique la websérie de France 5, Ça va pas la dette ?! :

Vous êtes à nouveau en ligne