Pour Bruxelles, le déficit de la France ne reviendra pas sous les 3% du PIB en 2017

Le siège de la Commision européenne, à Bruxelles (Belgique).
Le siège de la Commision européenne, à Bruxelles (Belgique). (MICHAEL GOTTSCHALK / PHOTOTHEK / GETTY IMAGES)

La Commission européenne prévoit un déficit de 3,3% d'ici deux ans pour la France, là où Paris pense atteindre 2,7% du PIB.

Le déficit français ne reviendra pas sous la barre des 3% du PIB en 2017, comme Paris s'y est engagé, selon les dernières prévisions économiques de la Commission européenne parues jeudi 5 novembre. Pour 2017, année électorale, la Commission européenne prévoit un déficit de 3,3% "à politique inchangée" pour la France, là où Paris pense atteindre 2,7% du PIB.  Mais le déficit français sera quasi-conforme aux attentes de l'exécutif européen pour 2015 et 2016.

Un chômage à 10,2%

Sur la base de sa prévision de croissance, la Commission n'anticipe pas de baisse du taux de chômage en France avant 2017. Il atteindrait alors 10,2% de la population active, après 10,4% en 2015 et en 2016. Pour l'exécutif européen, les baisses de charges et de fiscalité des entreprises n'auront qu'un impact limité sur le marché du travail, les employeurs privilégiant la restauration de leurs marges, plutôt que les embauches.

La Commission a également revu très légèrement à la baisse sa prévision de croissance pour la zone euro en 2016, à 1,8%. Pour 2017, elle s'attend à une hausse de 1,9% du PIB. "L'économie européenne reste sur une trajectoire de reprise", a estimé le commissaire pour les Affaires économiques, Pierre Moscovici.

 

Vous êtes à nouveau en ligne