Le déficit de l'Etat sera plus élevé que prévu en 2014

Le déficit de l\'Etat atteindra 88,2 milliards d\'euros à la fin de l\'année, soit 4,3 milliards d\'euros de plus que ce qui était prévu cet été, a annoncé le gouvernement le 12 novembre 2014.
Le déficit de l'Etat atteindra 88,2 milliards d'euros à la fin de l'année, soit 4,3 milliards d'euros de plus que ce qui était prévu cet été, a annoncé le gouvernement le 12 novembre 2014. (MAXPPP)

Bercy évoque des rentrées fiscales en deçà des espérances et des dépassements au niveau des dépenses.

Bercy acte le dérapage du déficit de l'Etat. Il atteindra 88,2 milliards d'euros à la fin de l'année, soit 4,3 milliards d'euros de plus que ce qui était prévu cet été, selon le projet de budget rectificatif pour 2014 présenté par le gouvernement, mercredi 12 novembre.

Des recettes moins élevées que prévu

Le ministère des Finances blâme le "contexte macroéconomique qui pèse de façon conséquente sur les recettes fiscales". La faible croissance de l'activité s'est en effet traduite par moins de rentrées que prévu en matière d'impôt sur les sociétés, de TVA et d'imposition des produits financiers des particuliers. Ainsi, 6,1 milliards d'euros de recettes publiques manquent à l'appel.

Bercy constate aussi des dépassements d'environ 2,1 milliards d'euros au niveau des dépenses. Il s'agit principalement du coût des opérations militaires à l'étranger, des dépenses de personnel et des dispositifs de solidarité (RSA, aide médicale d'Etat...). Mais le ministère assure qu'ils seront compensés par 1,8 milliard d'euros d'annulations d'autres crédits ministériels : les réserves de précaution - des crédits gelés en début d'année - seront mises à contribution.

Le déficit public, lui, reste inchangé

Le ministère laisse cependant inchangée sa prévision de déficit public, qui intégrait déjà la dégradation de l'environnement économique. L'indicateur, qui engloble le déficit de l'Etat, de la protection sociale et des collectivités locales, devrait s'établir à 4,4% du PIB cette année, après 4,1% en 2013, puis refluer légèrement à 4,3% en 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne