La France va dans "la bonne direction" sur les déficits, selon Barroso

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le 2 juin 2014 à Bruxelles (Belgique).
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le 2 juin 2014 à Bruxelles (Belgique). (GEORGES GOBET / AFP)

Le président de la Commission européenne juge "encore possible" "le respect des engagements pris par la France" en matière de budget. 

"Les autorités françaises ont annoncé un paquet de mesures structurelles importantes et notre analyse montre que ces mesures vont clairement dans la bonne direction." La France peut encore atteindre ses objectifs de réduction structurelle de ses déficits si elle met en œuvre les mesures annoncées dans le cadre du pacte de responsabilité, selon le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui s'est exprimé lundi 2 juin.

"Nous pensons que c'est encore possible, notamment en ce qui concerne les objectifs structurels, d'être dans le respect des engagements pris par la France si effectivement les mesures sont maintenant prises", a-t-il ajouté. Le gouvernement prévoit de réaliser 50 milliards d'euros d'économies sur trois ans. Le président de la Commission n'a en revanche pas précisé si l'exécutif européen jugeait possible que la France atteigne son objectif de réduction du déficit à 3% du PIB en 2015, comme prévu par le programme de stabilité transmis à Bruxelles.

Michel Sapin "satisfait"

Le ministre des Finances, Michel Sapin, "note avec satisfaction", dans un communiqué, que la Commission européenne "valide les orientations économiques du gouvernement français", dans ses recommandations macroéconomiques rendues publiques lundi. La Commission a toutefois estimé que "le niveau de détail des mesures d'assainissement budgétaire" en France "était insuffisant pour garantir de façon crédible la correction du déficit excessif".

Vous êtes à nouveau en ligne