La Commission européenne s’inquiète du déficit français

France 3

En direct de Bruxelles, le journaliste Pascal Verdeau confie les inquiétudes de Bruxelles sur la gestion de la crise française. 

Toutes les mesures pour répondre aux contestations en France, visant à améliorer le pouvoir d’achat, sont évaluées entre 8 et 10 milliards d’euros. Si le gouvernement veut garder le cap des 3%, il risque un dépassement l’année prochaine qui préoccupe la Commission européenne.

Un déficit strictement temporaire

La phrase du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sur le retour d'un déficit strictement temporaire rappelle de mauvais souvenirs à Bruxelles puisque la France était restée temporairement en dehors des clous pendant près de dix ans. La commission s’interroge : si l’Italie doit être jugée pour ses dérapages, que faire avec la France ?

Le sentiment qui domine à Bruxelles est l’inquiétude. Vu d’ici, le président français semble avoir perdu le contrôle politique de la situation. Si la France ne peut pas se réformer, comment fera-t-elle pour pousser des réformes en Europe, comme la taxe sur les GAFA ? Cela dit, le président des Eurodéputés de droite allemand, Manfreb Weber soutient Emmanuel Macron, conclut en direct de Bruxelles Pascal Verdeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne