L'Insee ne croit pas à la prévision de croissance du gouvernement pour 2014

L\'Insee annonce une hausse de seulement 0,7% du PIB en 2014 et une augmentation du chômage d\'ici la fin de l\'année.
L'Insee annonce une hausse de seulement 0,7% du PIB en 2014 et une augmentation du chômage d'ici la fin de l'année. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'institut table sur une progression de 0,7% du PIB, alors que le gouvernement annonce 1%.

L'Insee sape le moral du gouvernement. L'Institut national de la statistique et des études économiques a sabordé, mardi 24 juin, les espoirs de croissance et d'emploi du gouvernement, en annonçant une progression de seulement 0,7% du PIB cette année et une augmentation du chômage d'ici la fin de l'année.

Le gouvernement maintient le cap

Dans sa note "La croissance revient mais ne décolle pas", l'Insee se montre plus pessimiste que l'exécutif, qui a bâti son budget sur une prévision de croissance de 1% en 2014. Michel Sapin a toutefois maintenu sa prévision, contestée par la quasi totalité des économistes et par la Cour des comptes, jugeant qu'"on n'est pas très loin". "L'Insee dit que la croissance est là et ça, c'est nouveau", a préféré souligner le ministre des Finances.

L'exécutif veut croire à un "choc de confiance" résultant de ses diverses mesures de soutien aux entreprises, déjà appliquées ou tout juste annoncées. Mais tout écart avec la prévision de croissance pourrait se révéler néfaste pour les objectifs budgétaires de la France, qui s'est engagée à ramener son déficit à 3% du produit intérieur brut (PIB) l'an prochain, après 3,8% cette année.

Vous êtes à nouveau en ligne