Déficit public : un rapport sévère de la Cour des comptes

FRANCE 3

Mardi 25 juin, la Cour des comptes a rendu un rapport sévère sur l'évolution du déficit de la France. Les magistrats ne croient pas en l'objectif de 2% de PIB affiché par le gouvernement. Sur le plateau de France 3, le journaliste David Boeri fait le point sur les conclusions de ce rapport.

Pour la Cour des comptes, le déficit de la France devrait plutôt s'approcher des 2,3% de PIB à la fin 2020. "La note s'est alourdie avec les annonces d'Emmanuel Macron, à l'issue du Grand débat [national], une baisse de l'impôt sur le revenu de 5 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent 1,5 milliard d'euros pour les retraites, avec le retour de l'indexation pour une majorité des pensions et la revalorisation du minimum vieillesse", explique le journaliste David Boeri sur le plateau de France 3. Le gouvernement n'a toujours pas expliqué comment ces mesures seront financées. La Cour des comptes doute que les coupes dans les niches fiscales ou sociales suffisent à revenir dans les clous.

Un recul de la dette de seulement 1,6 point en 2022

Est-ce que cela remet en cause les engagements pris par Paris auprès de Bruxelles ? C'est du moins ce qu'estime le rapport de la Cour des comptes. Le redressement des finances publiques apparait nettement moins ambitieux que prévu. En 2022, la dette publique ne devrait reculer que de 1,6 point du PIB français. C'est moins que les cinq points promis par Emmanuel Macron lors de sa campagne. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne