Pouvoir d'achat : les Français préfèrent d'abord épargner avant de dépenser

FRANCE 3

Les chiffres de la Banque de France indiquent que les mesures en faveur du pouvoir d'achat des Français ont d'abord produit une augmentation de l'épargne, avant de se transformer en consommation dans les prochains trimestres.

Les mesures de défiscalisation annoncées en décembre et la baisse des impôts promise pour l'année prochaine sont autant de mesures censées relancer la consommation et donc l'économie aux yeux du gouvernement. Mais beaucoup de Français préfèrent mettre de l'argent de côté, au cas où. Selon la Banque de France, si les mesures ont débloqué 8,5 milliards d'euros de pouvoir d'achat, la consommation n'a bondi que de 3,1 milliards sur la même période.  

Une tendance qui va s'inverser 

Beaucoup ont choisi d'épargner. Cette passante assure avoir doublé son épargne. "Entre 500 et 1 000 par mois", confie-t-elle. Ce pouvoir d'achat reste donc sur des comptes courants, ou sur les épargnes préférées des Français : l'assurance vie et le Livret A. "Peu à peu, les ménages vont consommer ce qui leur a été donné. Notre prévision c'est que sur les deux ans, il y en a à peu près les trois quarts qui seront consommés", explique un expert de la Banque de France.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne