L'Insee prévoit une croissance du PIB de 1,6% en 2016, contre 1,2% en 2015

Les 500 entreprises françaises, qui ont connu la meilleure croissance sur trois ans ont créé \"40 000 emplois\".
Les 500 entreprises françaises, qui ont connu la meilleure croissance sur trois ans ont créé "40 000 emplois". (ADAM BERRY / BLOOMBERG / GETTY IMAGES)

Après s'être établie à 1,2% en 2015, l'Insee prévoit une accélération de la croissance en France en 2016. 

L'Insee a prédit, jeudi 16 juin, une accélération de la croissance en France en 2016, qui devrait atteindre 1,6% après s'être établie à 1,2% en 2015. Le produit intérieur brut (PIB) français devrait augmenter à un "rythme modéré" au second semestre, progressant de 0,3% au troisième trimestre et de 0,4% au quatrième, estime l'Insee dans sa note de conjoncture, dont le scénario ne prend toutefois pas en compte l'hypothèse d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"La nature de cette croissance change: les stimulus étaient surtout externes en 2015, en 2016 les ressorts de la croissance sont surtout internes, notamment parce que la reprise de l'activité se diffuse à l'emploi, et que de ce fait, elle s'auto-entretient", a expliqué Vladimir Passeron, chef du département de la conjoncture de l'institut.

Une baisse du chômage de 0,4 point en 2016

L'une des principales raisons avancées est la croissance de l'investissement des entreprises. Cette accélération devrait faire baisser le taux de chômage de 0,4 point d'ici à fin 2016, pour s'établir à 9,5% de la population active en métropole et à 9,8% en incluant l'Outre-mer, selon des prévisions de l'Insee.

Vous êtes à nouveau en ligne