Crédits : les banques vont devoir être plus prudentes

FRANCE 3

Les Français s’endettent toujours plus grâce notamment aux taux historiquement bas. Mais cela inquiète la banque de France. Le journaliste de France Télévisions, David Boéri, explique.

Y’a-t-il trop de crédits demandés et accordés en France ? "C’est vrai, il y a un emballement, c’est ce que montrent les statistiques", explique David Boéri. "L’an dernier, les crédits bancaires ont progressé de 5,5 % pour les ménages et de 6 % pour les entreprises, soit trois à quatre fois plus vite que la croissance économique", continue le journaliste.

Les taux d’intérêts de la banque centrale européenne sont proches de zéro, ce qui pousse les banques à accorder plus de crédits. "Comme elles gagnent moins, elles doivent en accorder plus pour préserver leurs marges", précise David Boéri. Une bonne nouvelle pour les clients, mais aussi un risque pour les banques qui se retrouvent avec plus de crédits impayés.

Une exception française

Cette tendance serait une exception française. "La France détient le record de la zone euro pour les ménages : 5,5 % contre 3,9 % en Allemagne et 3,2 % en moyenne dans la zone euro. Résultats : le taux d‘endettement continue à progresser chez nous, alors qu’il recule ailleurs en Europe". La banque de France souhaite ralentir le rythme. Pour les nouveaux clients, les conditions pour obtenir un prêt seront peut-être durcies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne