Travail le dimanche : accord bloqué à la Fnac

France 2

Le bras de fer se poursuit entre certains syndicats et la direction de la Fnac concernant l'ouverture du magasin le dimanche.

Un accord bloqué. La Fnac n'ouvrira pas ses portes le dimanche dans les zones touristiques internationales comme le boulevard Hausmann ou les Champs-Élysées, à Paris. Trois syndicats s'y sont opposés par véto. L'accord proposé par la direction prévoyait que les 12 premiers dimanches travaillés soient payés triple, les 40 suivants, double. Le travail devait se faire sur la base du volontariat. Les frais de garde d'enfants et de taxis étaient partiellement pris en charge par la Fnac. En revanche, aucun repos compensateur n'était prévu. 

"Néfaste pour la santé" 

Une scission à l'intérieur du géant français du multimédia : d'un côté, les syndicats qui avaient signé l'accord, la CFDT, la CFE-CGC ou la CFTC. De l'autre, ceux qui y sont opposés : la CGT, FO ou Sud. "Dans le commerce, on est ouvert six jours sur 7. Aujourd’hui, la majorité des salariés est déjà privée d'une vie citoyenne et familiale normale dès le samedi. Derrière, il y a un risque de désocialisation, ça n'apporte rien au niveau de la santé, c'est plutôt néfaste", explique Boris Lacharme, de la CGT. La direction ne s'attendait pas à ce que l'accord soit refusé. Plusieurs négociations pour l'ouverture du travail le dimanche ont échoué ailleurs comme aux Galeries Lafayette.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne