EDF : un projet d'EPR trop risqué ?

France 3

Le projet de construction de deux réacteurs EPR en Angleterre pose question. Le 6 mars, le directeur financier chargé du dossier a quitté le projet qu'il juge dangereux pour la santé financière du groupe.

Hinkley Point, sur la côté ouest britannique, est l'endroit où EDF doit installer deux nouveaux réacteurs nucléaires de nouvelle génération, pour un coût mesuré à plus de 23 milliards d'euros. François Hollande veut accélérer le lancement du chantier, mais il y a débat à la tête du chantier. Certains jugent ce projet trop risqué.

Pas d'autres investisseurs

Ce risque serait avant tout financier. Le groupe français ne veut payer que la moitié des réacteurs, mais faute d'investisseurs, il serait contraint d'en financer plus des deux tiers. L'autre inconnue, ce sont les délais de livraison : EDF parle de six ans de travaux. Une estimation peu probable quand l'EPR de Flamanville lancé en 2007 n'est toujours pas terminé. Le chantier risque donc d'aggraver les difficultés d'EDF. Les prix de l'électricité ont ainsi chuté de près de 30% en quelques mois.





Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne