Les Européens sont "jaloux" de l'Allemagne, selon son ministre des Finances

Le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, le 21 janvier 2013, à Bruxelles.
Le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, le 21 janvier 2013, à Bruxelles. (GEORGES GOBET / AFP)

Les critiques se multiplient contre Berlin, notamment en Europe du Sud. 

"C'est toujours comme cela, c'est comme dans une classe [à l'école], quand on a parfois de meilleurs résultats, ceux qui ont un peu plus de difficultés sont un peu jaloux." Cette déclaration est signée du ministre allemand des Finances sur la chaîne de télévision publique ZDF, lundi 25 mars. Il répondait à une question sur les critiques qui se multiplient contre l'Allemagne, notamment en Europe du sud.

Wolfgang Schäuble, le ministre en question, a cependant contesté que les Allemands passent pour les "méchants" en Europe, comme le suggérait la journaliste qui l'interrogeait. "Ce n'est pas comme ça. Les autres pays savent très bien que nous assumons nos responsabilités", a-t-il dit, rappelant au passage l'implication des contribuables allemands dans les différents plans d'aide aux pays européens en difficultés.

Il a admis que cette solidarité "est dans notre propre intérêt. Nous profitons de l'Europe, de ses possibilités de débouchés [commerciaux], de son grand marché". Et d'ajouter, dans une allusion à Chypre, que "chacun doit respecter ses engagements. Chacun doit mettre ses budgets en ordre. Chacun doit être économiquement compétitif. Et celui qui prend de trop grands risques doit aussi finalement en supporter les coûts."

Vous êtes à nouveau en ligne