G20 : concert d'amabilités entre Obama et Sarkozy

Le Président américain Barack Obama et son homologue français Nicolas Sarkozy, lors d\'une conférence de presse commune jeudi 3 novembre à Cannes.
Le Président américain Barack Obama et son homologue français Nicolas Sarkozy, lors d'une conférence de presse commune jeudi 3 novembre à Cannes. (JIM WATSON / AFP)

Le Président américain a rendu hommage au "leadership" de son homologue français dans la crise européenne en ouverture du sommet cannois.

A peine arrivé jeudi 3 novembre en milieu de matinée au G20 de Cannes, Barack Obama a couvert de louanges Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse commune. 

Il a débuté sur les chapeaux de roues. Dans son objectif de "renforcer l'économie mondiale" et de "stabiliser les marchés financiers partout dans le monde", le Président américain a trouvé dans la France non seulement son "plus vieil allié", mais également son "plus fort allié". Et concernant la situation en Europe, le chef de l'Etat américain a estimé que les "progrès" effectués par l'Union européenne n'auraient pas été possibles "sans le leadership de Nicolas Sarkozy".

Francetv info
 

Avant de passer la parole au Président français, il l'a félicité pour la naissance de sa fille Giulia, affichant sa confiance "dans le fait qu'elle ressemble davantage à sa mère qu'à son père".

"J'ai suivi son exemple"

"Cela fait quatre ans que Barack me dit combien il est bon d'être père de deux filles (...), j'ai suivi son exemple", lui a répondu dans un sourire Nicolas Sarkozy. Plus sérieusement, le Président français s'est félicité de "leur analyse commune pour faire contribuer le monde de la finance à la résolution de la crise".

"Je veux rendre hommage à la compréhension du président Obama, a ajouté Nicolas Sarkozy, y compris sur des sujets comme celui de la taxation des activités financières, où nous avons confronté nos points de vue."

Vous êtes à nouveau en ligne