Dordogne : au plus près des expatriés britanniques inquiets face au Brexit

FRANCE 3

Après l'annonce de la démission de Theresa May, France 3 s'est rendue auprès de Britanniques expatriés en Dordogne (France).

La démission de la Première ministre britannique Theresa May a relancé l'hypothèse d'un Brexit dur. Pour les Britanniques qui ont choisi de vivre en France en particulier, c'est une nouvelle période d'incertitude qui commence. Ceux-ci ont vécu le résultat du référendum comme un coup de tonnerre. Trois ans plus tard, ils ne savent toujours pas quel sera leur avenir en France.

L'incertitude règne

Avec 10 000 expatriés d'outre-Manche, la Dordogne est le département français qui attire le plus de Britanniques après Paris. Depuis les années 70, ils ont massivement investi dans la pierre et permis à des petits villages de rester dynamiques en s'impliquant dans la vie de leur commune. L'incertitude, c'est bien cela qui mine le plus les Britanniques d'Eymet (Dordogne). "Personne ne sait. Ce ne sont que des si ou des peut-être", confie l'un d'eux. En Dordogne, les expatriés britanniques multiplient désormais les démarches pour régulariser leur situation, avec l'espoir, Brexit ou pas, de pouvoir continuer à vivre et travailler en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne