Brexit : l'inquiétude d'un village breton

Voir la vidéo
France 2

Alors qu'aura lieu, mardi 15 janvier, le vote décisif des députés britanniques sur l'accord négocié entre Londres et l'Union européenne, de nombreux Anglais qui vivent en France sont inquiets pour leur avenir. Reportage dans un petit village breton où 20% des habitants sont des ressortissants britanniques.

Du thé, de la marmelade, du porridge... Nous sommes bien dans une épicerie anglaise, mais dans un village au coeur de la Bretagne, à Gouarec (Côtes-d'Armor). Dawn White importe des produits d'Angleterre et, avec le Brexit, sa situation va changer car la livre a déjà perdu 20% de sa valeur. Et dans quelques jours, Dawn White devra en plus payer des taxes douanières. "C'est 70% plus les prix", explique-t-elle.

"Nous aimons la France, j'adore la Bretagne"

Parmi les fidèles clients, Michael Booker est un Européen convaincu. Jeune retraité, il s'inquiète du Brexit car à l'avenir, sa pension de retraite sera peut-être plafonnée. "Je vais être obligé de vendre ma maison. Ou d'essayer de vendre ma maison. Et retourner au Royaume-Uni. Nous aimons la France, j'adore la Bretagne. Nous aimons être ici", fait-il valoir. À Gouarec, on compte 900 habitants, dont 150 ressortissants britanniques. Dans le village, le camping est géré par Kate Husband. Elle vit en France depuis 30 ans, elle a la double nationalité. Pour elle, le Brexit ne change rien, mais elle s'inquiète pour ses parents âgés qui vivent en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne