Accord pour un gouvernement de coalition en Grèce

Les négociations pour composer un gouvernement de coalition en Grèce, avec le premier ministre sortant George Papandréou (à gauche), le président Carolos Papoulias (au centre) et le chef de l\'opposition Antonis Samaras (à droite), le 6 novembre 2011 à Athènes.
Les négociations pour composer un gouvernement de coalition en Grèce, avec le premier ministre sortant George Papandréou (à gauche), le président Carolos Papoulias (au centre) et le chef de l'opposition Antonis Samaras (à droite), le 6 novembre 2011 à Athènes. (AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI)

Le chef de l'opposition et le premier ministre sortant George Papandréou sont arrivés à un accord. Des élections anticipées auront lieu le 19 février.

Le chef de l'opposition Antonis Samaras et le premier ministre sortant George Papandréou sont arrivés dimanche 6 novembre à un accord pour former un gouvernement de coalition.

Le nouveau gouvernement sera chargé de "mettre en oeuvre le plan européen anti-crise". Sa composition - et le nom du nouveau premier ministre- sera connue lundi. Il est cependant certain que George Papandréou n'en fera pas partie : il a annoncé son départ en contrepartie de la formation du nouveau gouvernement.

Des élections anticipées le 19 février

Deux délégations du Pasok (socialiste) et de la Nouvelle Démocratie (droite, les deux principaux partis politiques du pays, ont par ailleurs convenu de la tenue d'élections anticipées pour le 19 février. Des élections anticipées étaient une condition posée par le leader de l'opposition Antonis Samaras pour son soutien au plan de secours européen. Cette condition remplie, il a fini dimanche soir par accepter de participer à un gouvernement d'union nationale pour permettre la ratification du plan.

 

Vous êtes à nouveau en ligne