"Derrière l'arrivée de Marine Le Pen", les investisseurs "craignent la sortie de l'euro"

Les investisseurs s\'inquiètent d\'une sortie de la zone euro en cas de victoire de Marine Le Pen à la présidentielle. 
Les investisseurs s'inquiètent d'une sortie de la zone euro en cas de victoire de Marine Le Pen à la présidentielle.  (DANIEL KALKER / DPA)

L'économiste Jean-Paul Pollin revient sur l'appel aux investisseurs lancé mardi par le ministre de l'Économie et des Finances. 

Michel Sapin s'est adressé aux investisseurs mardi 7 février. Le ministre de l'Économie et des Finances a prévenu que ceux "qui parient contre la France en raison du risque d'une victoire de Marine Le Pen à l'élection présidentielle se trompent et vont perdre beaucoup d'argent".

Pour Jean-Paul Pollin, spécialiste de la Banque centrale européenne (BCE), membre du Cercle des économistes, Michel Sapin "s'inquiète de l'augmentation des taux d'intérêt sur la dette publique française".

franceinfo : Que veut dire Michel Sapin quand il parle de spéculer sur un candidat ou sur un autre ?

Jean-Paul Pollin : Quand les investisseurs sont inquiets, ils dirigent leurs capitaux vers des places qui leur semblent plus sûres. Aujourd'hui, les investisseurs attristés ou apeurés par le spectacle que donne la classe politique française se disent qu'il peut y avoir des risques. Pour eux, ce n'est pas le moment d'investir ou de laisser leurs capitaux en France. Ils cherchent à aller vers d'autres pays, ce qui se traduit entre autres par une augmentation des taux d'intérêt.

Est-ce un phénomène propre à la prochaine élection présidentielle ?

Les marchés n'aiment pas l'incertitude. Ils bougent lorsqu'il y a des événements politiques, c'est-à-dire à chaque élection. Mais si l'on compare à l'Allemagne qui va aussi avoir des échéances électorales en septembre, il est clair que les écarts de taux d'intérêt ont beaucoup augmenté entre la France et l'Allemagne.

Est-ce Marine Le Pen qui inquiète les investisseurs ?

Oui, sans doute. Cette "autodestruction" à laquelle on assiste ces jours-ci peut effectivement être vue de façon étrange à l'étranger. Ce que l'on craint, derrière l'arrivée de Marine Le Pen, c'est la sortie de l'euro. Cela changerait bien des choses, du point de vue des dettes françaises, à notre capacité d'endettement.

L'appel aux investisseurs de Michel Sapin peut-il vraiment avoir un effet ?

Je ne le crois pas. Il n'a eu aucun effet sur les taux d'intérêt ces derniers jours ou ces dernières heures. Aujourd'hui, ils remontent un peu. Mais les marchés ne sont pas caractérisés par la rationalité. Il y a de l'exubérance. La sortie de l'euro reste toutefois très irréaliste. La probabilité pour que cet événement se produise est à peu près nulle. Les investisseurs s'inquiètent, sans doute à tort.

"Les investisseurs s'inquiètent, sans doute à tort" Jean-Paul Pollin, à franceinfo
--'--
--'--