Baisse des dotations de l'État : les communes rognent sur l'investissement

FRANCE 2

Les Sages de la Cour des comptes présentent, mardi 13 octobre, un rapport qui s'intéresse aux conséquences du coup de rabot budgétaire. Focus sur un chef d'entreprise du BTP qui doit affronter ce contexte difficile.

Une équipe de France 2 est partie à la rencontre d'un chef d'entreprise de BTP, victime de la baisse des dotations de l'Etat aux communes. L'une de ses missions consiste à combler les nids-de-poule pour rendre la chaussée plus praticable. Christophe Dépée, le patron de DTP2i, a investi dans une machine spéciale et facture le chantier 4 300 euros à la mairie pour la journée. Selon lui, cela évite à la municipalité de dépenser 200 000 euros pour refaire intégralement la route.

90% des commandes passées par les communes

Les chantiers sont plus petits, mais aussi plus rares, constatent aujourd'hui les entreprises du BTP, car avec la baisse des dotations de l'Etat, les communes ont moins d'argent. Conséquence, le chiffre d'affaires est passé de 9 à 6 millions d'euros en un an pour cette entreprise.

Christophe Dépée a licencié cinq salariés. Il a aussi limité le recours aux intérimaires. Le contexte est difficile pour cette PME, dont 90% des commandes sont passées par les communes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne