Le Portugal signe son retour aux 35 heures

FRANCE 2

La mesure, qui concerne les fonctionnaires, a été décidée par le nouveau gouvernement de la gauche unie.

C'est un retournement spectaculaire. En 2011, le Portugal plongeait dans la crise et l'austérité. Aujourd'hui, le pays va mieux et ses fonctionnaires aussi. Conducteurs de trains, policiers, infirmiers, tous vont bientôt travailler cinq heures de moins par semaine. Finies les 40 heures imposées au plus fort de la crise il y a trois ans, comme dans un hôpital de Lisbonne où 6 000 salariés sont concernés. "On aura plus de temps pour nous, plus de temps pour la famille", commente une employée de l'hôpital.
Pour Carlos Neto, le chef de service des urgences, c'est aussi une bonne nouvelle. À cause de l'austérité depuis 2011, il devait faire fonctionner son service avec moins de personnel. Avec le passage au 35 heures prévu pour juillet, il va pouvoir embaucher de nouveau. "Les équipes actuelles vont être renforcées pour compenser la réduction du temps de travail de nos salariés. Ici aux urgences on est une centaine alors je pense qu'on devrait embaucher environ 30 personnes", explique Carlos Neto.

Mesures anti-austerité

Il y a cinq ans, l'austérité était imposée dans la douleur en échange d'aides européennes. Aujourd'hui au parlement, changement d'ambiance, la rigueur a porté ses fruits et désormais on met en oeuvre, l'anti austérité. Le parlement vient de voter une hausse de salaire pour les fonctionnaires, des baisses d'impôts pour les ménages modestes et le rétablissement de quatre jours fériés qui avaient été supprimés pendant la crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne