Grèce : les fruits de l'austérité

La situation économique de la Grèce s'améliore depuis un an, la croissance est revenue, mais le chômage reste le plus élevé d'Europe. 

Avec la crise, les Grecs ont vu fondre leurs revenus, alors ils regardent à deux fois avant de dépenser. Effie Chrysochoou a longtemps vécu à Bruxelles, mais l'air du pays lui manquait. Convaincue que son expérience professionnelle allait lui permettre de surmonter la débâcle économique, elle est rentrée. Le choc a été rude : "À la fin du mois, on a 200 ou 300 euros, et on doit payer 700 euros. Comment on trouve ça ?", demande-t-elle.

40 % des jeunes au chômage

Comme beaucoup, Effie a appris à compter sur elle-même pour s'en sortir. Elle est devenue sa propre patronne. Ses créations, des sacs et des t-shirts, se vendront bientôt sur internet. À Dráma (Grèce), le retour de la croissance depuis un peu plus d'un an ne se fait pas encore vraiment sentir. Le chômage reste encore très élevé, surtout pour les jeunes : 40 % n'ont pas d'emploi. Beaucoup sont partis à l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne