Guyane : les négociations au point mort

France 3

L’heure est à la négociation en Guyane ce jeudi 30 mars. Les ministres de l’Intérieur et des Outre-Mer sont arrivés à Cayenne, mais l’ambiance électrique a fait tourner court la rencontre avec les manifestants.

Les 500 Frères ont ouvert les négociations sous une pluie tropicale, ce jeudi 30 mars en Guyane. Mais dès les premières minutes, l’ambiance était tendue : l’entrée de la préfecture était bloquée par des barrières, empêchant les manifestants de rentrer. Une "prise d’otages" pour le porte-parole de 500 Frères. Il a fallu attendre une heure pour qu’une délégation de Guyanais puisse entrer dans la préfecture et que les négociations puissent espérer démarrer.

Échec de la rencontre

Mais les manifestants se sont heurtés à un nouvel obstacle : ils souhaitaient que les journalistes soient présents lors des trente premières minutes de la rencontre, ce que les ministres ont refusé. Le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, s’est justifié : "Un cadre de travail républicain suppose que nous puissions nous parler en confiance, ce qui suppose que la presse reçoive les comptes-rendus après". Ce jeudi soir, les négociations sont au point mort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne