Guyane : difficiles négociations

France 3

Les négociations en Guyane ont été suspendues ce matin, dimanche 2 avril. Le collectif demande un statut particulier pour la Guyane.

À la préfecture de Cayenne en Guyane, les négociations se sont poursuivies une bonne partie de la nuit, sous la vigilance de la population, massée à l'extérieur. Dans la journée du 1er avril, les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer ont tenté de répondre aux demandes pressantes des collectifs guyanais. L'État a débloqué plus d'un milliard d'euros pour tenter de combler les retards de la Guyane et lutter contre la délinquance.

Des renforts pour assurer la sécurité

Le ministre de l'Intérieur a annoncé des renforts pour assurer la sécurité de la Guyane. 140 postes de gendarmes seront créés d'ici 2020 et l'escadron de gendarmes mobiles sera pérennisé. Le ministre a également annoncé la construction d'un tribunal de grande instance et d'une prison. 300 millions d'euros seront également consacrés aux infrastructures, des routes, des ponts, 400 millions pour l'éducation et plusieurs millions pour la santé, les agriculteurs ou les pêcheurs.

Vous êtes à nouveau en ligne