Guyane : des excuses pour relancer les négociations

France 2

Jeudi 30 mars, la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, a présenté ses excuses au peuple guyanais au nom du gouvernement.

La foule exulte. Ericka Bareigts semble émue. Dans son dos, le ministre de l'Intérieur est là. Des excuses en public au nom du gouvernement. L'image est étonnante et l'effet immédiat. Sa déclaration relance des négociations jusque là figées par la contestation. Après les excuses, l'atmosphère est radicalement différente. Le dialogue reprend. "On leur a remis le cahier des revendications, bien épais, et on leur a dit qu'on leur donne jusqu'à samedi matin (1er avril) pour qu'ils puissent donner des réponses", détaille José Achille, du collectif des "500 frères contre la délinquance".
"Elle l'a dit avec ses mots"
Avant d'employer le terme d'"excuses", Ericka Bareigts en a-t-elle parlé au reste du gouvernement à Paris ? Elle n'en dira pas plus ce vendredi. Le ministre de l'Intérieur, lui, se garde bien d'employer les mêmes mots. "Elle l'a dit avec ses mots", explique pour sa part Matthias Fekl. Les deux ministres devraient rester encore quelques heures en Guyane.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne