DIRECT. Crise en Guyane : le gouvernement annonce une enveloppe d'"un milliard d'euros" pour régler le conflit social

Des manifestants protestent près de l\'aéroport de Cayenne, le 29 mars 2017, en Guyane. 
Des manifestants protestent près de l'aéroport de Cayenne, le 29 mars 2017, en Guyane.  (JODY AMIET / AFP)

Jeudi, la ministre Ericka Bareigts avait présenté ses excuses au nom du gouvernement.

S'approche-t-on de la fin du conflit social en Guyane ? Si les "excuses" présentées, deux jours plus tôt, par la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, ont radicalement changé la donne des négociations, il pourrait en être autant des annonces du gouvernement délivrées samedi 1er avril. La ministre des Outre-Mer et le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, ont annoncé une enveloppe d'"un milliard d'euros d'engagements" pour trouver une solution à la crise sociale.

Des annonces concrètes. En plus de l'enveloppe, les ministres ont également annoncé des renforts de gendarmes et de policiers en 2017, ainsi que des aides pour l'hôpital de Cayenne, liste la 1ère sur son compte Twitter. Plusieurs millions d'euros devraient être alloués à l'éducation, et notamment à la construction d'établissements scolaires. 

Des mesures déjà actées. L'exécutif a déjà validé un certain nombre de décisions, telle la création d'un Tribunal de grande instance et d'un centre pénitentiaire à Saint-Laurent du Maroni, la deuxième ville du territoire. La fidélisation d'un escadron de gendarmes mobiles à Cayenne, et une aide de fonctionnement exceptionnelle de 20 millions d'euros pour l'hôpital de Cayenne ont également été actées.

Vols annulés. Les compagnies aériennes Air France et Air Caraïbes n'assureront pas leurs vols entre Paris-Orly et Cayenne samedi et dimanche, en raison du conflit social en Guyane.

Vous êtes à nouveau en ligne