Des milliers de Guyanais appellent la métropole à l'aide

France 3

Par milliers, les Guyanais sont descendus dans la rue ce mardi 28 mars. Une démonstration de force réussie en réponse à l'appel "journée morte".

Ils sont des milliers à avoir répondu à l'appel "journée morte" ce mardi et avant tout, le symbole de la grève en Guyane, "les 500 Frères contre la délinquance", le groupe qui dénonce l'insécurité dans le département. Un ras-le-bol partagé par toutes les classes sociales et toutes les professions. "Nous sommes les oubliés de la France et aujourd'hui, c'est l'occasion encore de le montrer au gouvernement", explique un homme au micro de France 3.

Deux ministres attendus sur place

En robe, avocats et magistrats de tous les tribunaux du département dénoncent l'abandon de leur département par la métropole. Toute la Guyane va encore rester paralysée par la grève générale. Face à cette mobilisation sans précédent, le gouvernement vient de décider l'envoi des ministres de l'Intérieur et des Outre-mer dès mercredi, comme le réclamaient les manifestants depuis le début de la crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne