Crise en Guyane : l'État s'engage à hauteur d'un milliard d'euros

FRANCE 3

Les négociations en Guyane progressent. Après presque deux semaines de paralysie, les ministres ont annoncé un milliard d'euros d'engagement de l'État. Certains barrages ont été levés ce samedi 1er avril, mais les représentants des collectifs veulent en savoir plus. 

Mégaphone à la main, l'un des porte-paroles du mouvement des "500 frères" sort de la préfecture de Cayenne en Guyane ce samedi 1er avril. La rencontre de négociations avec les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer vient de s'achever. Leur projet ne convainc pas les collectifs protestataires. "Il nous faut obtenir des réponses de l'État pour désenclaver ce territoire et rattraper les 50 ans de retard", explique Olivier Goudet du collectif des "500 frères".

Plus de sécurité, de développement économique et de santé

Une heure trente plus tôt, les deux ministres avaient annoncé un plan d'un milliard d'euros et remis leurs dernières propositions. "Elles signifient qu'il y aura dès les semaines qui viennent plus de sécurité en Guyane, plus de développement économique ici, plus de santé", explique Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur. En gage de bonne volonté, quelques barrages avaient été levés par les protestataires qui veulent prendre le temps de décortiquer ce document, déjà décevant pour certains. Les négociateurs dénoncent un manque de propositions ambitieuses dans le domaine de l'éducation ou de la santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne