DIRECT. Morlaix : le FN pointe la responsabilité du gouverment

Le centre des impôts de Morlaix (Finistère), le 19 septembre 2014.
Le centre des impôts de Morlaix (Finistère), le 19 septembre 2014. (CITIZENSIDE / ARZHEL FLEOUTER / AFP)

Des producteurs de légumes bretons ont incendié deux bâtiments publics dans l'agglomération de Morlaix.

La Bretagne s'embrase à nouveau. Des producteurs de légumes en colère ont incendié dans la nuit de vendredi à samedi 20 septembre deux bâtiments publics dans l'agglomération de Morlaix (Finistère), dont le centre des impôts de la ville. Une manière de protester contre les contraintes administratives et fiscales qui pèsent sur eux.

Francetv info fait le point sur la situation :

Deux bâtiments incendiés. Le local de la Mutuelle sociale agricole (MSA), situé à Saint-Martin-des-Champs et le centre des impôts de Morlaix ont été incendiés dans la soirée. Le premier bâtiment est "détruit" selon le maire. Seul l'accueil aux visiteurs a été endommagé dans le second.

Manuel Valls promet des poursuites. Dans un communiqué, le Premier ministre a condamné "énergiquement" "les saccages et destructions par incendie cette nuit à Morlaix de deux bâtiments affectés au service public" . Leurs auteurs seront poursuivis devant la justice. De son côté, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, a réprouvé "avec la plus grande fermeté les exactions" de Morlaix tout en appelant "l'ensemble des acteurs à l'apaisement".

Un syndicaliste agricole félicite les manifestants. "Je tire un coup de chapeau à ceux qui ont osé faire ce qu'ils ont fait", a déclaré le président de la FDSEA du Finistère, Thierry Merret, qui estime qu'il faut relativiser les incendies à Morlaix. "Il n'y a pas eu mort d'homme", a-t-il dit.

Vous êtes à nouveau en ligne