Crise du lait : les éleveurs poursuivent leur mouvement

France 2

 Le journaliste Thomas Paga est en direct de Laval (Mayenne) de pour faire un point sur la situation.

Les négociations se sont poursuivies jusque tard dans la nuit, mais il n'y a, pour l'heure, pas d'accord en vue entre les producteurs de lait et le groupe Lactalis. Ainsi, les éleveurs poursuivent leur blocus à Laval (Mayenne), ce vendredi 26 août. "Le sentiment qui prédomine (chez les éleveurs), c'est l'abattement. Après quatre jours de blocage et des négociations qui n'aboutissent pas, on est très loin du compte me disait tout à l'heure un éleveur du Maine-et-Loire", explique le journaliste Thomas Paga, en direct de Laval (Mayenne).
 
 "Opération de communication"
 
"Même si Lactalise promet, ce matin, de relever ses tarifs de 15 centimes d'euros par litre tout le monde ici juge cela insignifiant et dénonce une pure et simple opération de communication", poursuit le journaliste de France 2. Le mouvement continu avec des relèves qui viennent de Seine-Maritime et de la Manche.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne