Crise à Mayotte

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a annoncé le 12 mars 2018 une série de mesure en matière de sécurité et de lutte contre l'immigration irrégulière à Mayotte, en proie à une grève générale. Face à la détermination des manifestants, le gouvernement a jusqu'ici alterné les appels au dialogue et la fermeté.

L'archipel est secoué depuis le 20 février par un mouvement de contestation populaire contre l'insécurité, notamment aux abords et à l'intérieur des établissements scolaires, et plus largement contre la forte immigration clandestine provenant des Comores, à 70 kilomètres de ses côtes.

Le mouvement prend de multiples formes : manifestations dans les rues du chef-lieu, opération escargot, opération "île morte", blocage de la liaison maritime entre Grande-Terre et Petite-Terre, et barrages érigés sur les principaux axes routiers paralysant une partie de la circulation toute la journée.
plus
Des gendarmes contrôlent une voiture, le 15 mars 2018, à Majicavo (Mayotte).

Mayotte : l'île fait face à une forte pression migratoire

Le collectif des citoyens de Mayotte toujours mobilisé. En août dernier, des manifestants bloquent l\'ouverture du service de l\'immigration et de l\'intégration à Mamoudzou.

Le journal des Outre-mers. Immigrants clandestins à Mayotte : les reconduites à la frontière toujours interrompues

Emmanuel Macron à Dzaoudzi (Mayotte), le 26 mars 2017, lors de la campgane présidentielle.

Outre-mer : Emmanuel Macron se prononce pour la limitation du droit du sol à Mayotte

Jeudi 10 mai, des centaines de manifestants marchaient à Mayotte pour la défense de l\'intégrité et du statut de leur département. 

Le journal des Outre-mers. Des centaines de manifestants à Mayotte marchent pour défendre le statut du département

Nouvelles manifestations à Mayotte contre la remise en cause du statut du département au sein de la France

Le journal des Outre-mers. À Mayotte, retour progressif à la normale

Un barrage près de Koungou, à Mayotte, le 9 mars 2018.

Mayotte : la majorité des syndicats appellent à la levée immédiate des barrages

La marche blanche contre les violences faites aux femmes dans les rues de Boulouparis mercredi 28 mars 2018. Mobilisation organisée par l\'association des femmes de Kouergoa

Le journal des Outre-mers. Marches blanches en Nouvelle-Calédonie après le viol d'une jeune femme

Des gendarmes font face à des manifestants, le 12 mars 2018 à Petite-Terre (Mayotte).

Mayotte : après six semaines de crise, le gouvernement nomme un nouveau préfet

Mayotte : la situation se dégrade avant la venue du négociateur du gouvernement

Mayotte : la situation se dégrade avant la venue du négociateur du gouvernement

La candidate soutenue par La République en marche Ramlati Ali (au centre), le 4 juillet 2017 à l\'Assemblée nationale.

Législative à Mayotte : la candidate soutenue par LREM réélue face au candidat LR, qui avait reçu le soutien du FN

Les barrages érigés sur l\'île depuis cinq semaines ont été levés temporairement samedi 24 mars, afin de permettre à la population de se ravitailler. Mais les barricades devraient être rétablies ce dimanche, pour bloquer la tenue du second tour de l\'élection législative partielle. 

Le journal des Outre-mers. Crise à Mayotte, l'île est toujours paralysée

Kaweni, à Mayotte, dans le plus grand bidonville de France.

"Nous sommes livrés à nous-mêmes" : le désespoir des habitants du bidonville de Kaweni, à Mayotte

Les mères mahoraises manifestent contre l\'insécurité dans les établissements scolaires.

Mayotte : la crise empire

Dans un contexte rendu difficile par un mouvement de contestation populaire qui paralyse le territoire depuis près de quatre semaines, le taux d\'abstention s\'établit à 69,61%. 

"À quoi servirait de voter, on n’a jamais vu quelqu’un nous défendre à Paris" : la législative à Mayotte marquée par l’abstention

La députée LREM de Mayotte Ramlati Ali à l\'Assemblée nationale, le 18 octobre 2017.

Mayotte : en pleine crise, les électeurs ont boudé la législative

Un électeur vote à Mamoudzou (Mayotte) lors de la législative partielle le 18 mars 2018.

Législative partielle à Mayotte : les deux finalistes de 2017 qualifiés pour le second tour

Les mères mahoraises manifestent contre l\'insécurité dans les établissements scolaires.

Mayotte : un scrutin sous haute tension

Une infirmière habille un bébé nouveau-né dans l\'unité de crèche et de soins intensifs de la maternité de Mayotte, à Mamoudzou, le 14 mars 2018.

"J'avais l'impression d'être aux urgences d'un pays en guerre" : une matinée à la maternité de Mayotte

Les élus, maires, conseillers départementaux et parlementaires réunis au conseil général à Mayotte, le 17 mars 2018.

Mayotte : le préfet refuse la demande des élus favorables à un report de l'élection législative partielle

Des gendarmes contrôlent une voiture, le 15 mars 2018, à Majicavo (Mayotte).

Mayotte : des habitants affirment qu'ils organisent des "rondes" pour livrer des clandestins à la gendarmerie

Elad Chakrina, candidat LR pour la législative partielle à Mayotte.

Mayotte : le candidat LR soutenu par Marine Le Pen se dit prêt à "surmonter tous les clivages" pour son territoire

Les mères mahoraises manifestent contre l\'insécurité dans les établissements scolaires.

"Un de mes amis a été poignardé devant le lycée" : pourquoi l'insécurité dans les établissements scolaires a fait déborder le vase à Mayotte

Le personnel de la maternité du centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 14 mars 2018.

Mayotte : on vous explique le débat autour du statut de la maternité de Mamoudzou

Barrageà Mamoudzou (Mayotte), le 13 mars.

"Comment on peut faire une grève sans manger, sans boire, sans circuler ?" : à Mayotte, la pénurie menace

Manifestation à Mayotte, plac de la République à Mamoutzou, le 13 mars 2018.

franceinfo junior. Pourquoi y-a-t-il des manifestations à Mayotte ?

Marine Le Pen, le 21 novembre 2017. 

Législative partielle à Mayotte : pour la première fois, Marine Le Pen appelle à voter pour un candidat LR

Des personnes manifestent contre l\'insécurité et l\'immigration clandestine à Mayotte, le 13 mars 2018.

Crise à Mayotte : la grève générale continue et les barrages sont maintenus

Des personnes manifestent contre l\'insécurité et l\'immigration clandestine à Mayotte, le 13 mars 2018.

Mayotte : pas de sortie de crise

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, s\'adresse à des manifestants le 12 mars 2018 à Mamoudzou (Mayotte). 

VIDEO. Crise à Mayotte : développement, sécurité, éducation... Quand les promesses de l'Etat ont un air de déjà-vu

Manifestation place de la République à Mamoutzou (Mayotte), le 13 mars 2018.

Mayotte : sortie de crise en vue

12

Vous êtes à nouveau en ligne